Élagage

Dans son espace naturel l’arbre n’a pas besoin d’être taillé.
C’est l’homme qui crée ce besoin en le plantant dans un milieu peu adapté.

Les arbres plantés en ville et parfois à la campagne sont souvent source de nuisances. En effet, le milieu où ils se développent est rempli de contraintes auxquelles ces végétaux doivent s’adaptér. C’est là qu’un élagage approprié s’avère nécessaire.

Il est nécessaire d’élaguer :
lorsque l’arbre ou certains éléments de l’arbre deviennent encombrants dans son milieu (branches allant dans des câbles électriques, sur des toitures,..) pour un aspect esthétique et pratique (branches basses touchant le sol, les véhicules, gênant lors de la tonte de pelouse,…) par sécurité (branches mortes pouvant provoquer des dégâts matériels ou corporels; branches cassées ou fendues par des tempêtes ..) pour éviter les conflits de voisinage, pour un entretien régulier, une éclaircie.

Ces interventions doivent être réalisées dans le respect de l’arbre et de sa physiologie naturelle.
A la bonne période, en respectant certaines règles pour obtenir une cicatrisation optimale des plaies.

Si la coupe est mal effectuée :
la plaie ne pourra pas se « refermer » correctement et devient une porte d’entrée pour les bactéries et les champignons pouvant entraîner des dommages.

La taille douce et raisonnée respecte les règles.
De plus, elle permettra de réaliser une éclaircie et une taille sanitaire (enlèvement des bois morts, cassés,..). La taille raisonnée aura pout but supplémentaire de pouvoir intégrer un élément du milieu végétal en gardant l’abre dans sa forme initiale et sans dégrader son état physiologique.

Malheureusement, ces principes et précautions ne sont pas toujours respectés. Nous constatons encore trop d’interventions sévères comme les étêtages, réduction de couronne,.. Certaines personnes croient, à tort que ce genre de procédé est bénéfique sous prétexte de redonner vigueur au végétal, qu’il est trop haut, trop imposant.

Faux : une fois une telle intervention réalisée l’abre restera meurtri, son état physiologique sera déréglé, sans parler de sa silhouette qui ressemblera plus à un porte manteau qu’a un arbre.

De plus, une fois l’arbre « massacré » ce dernier sera exposé à de nombreux désavantages : les nombreuses et grosses plaies des coupes occasionnées seront exposées aux éléments pathogènes, ainsi qu’aux bactéries et champignons qui provoqueront des pourritures et/ou cavités ce qui entrainera inévitablement des branches ou têtes qui casseront à ces endroits.

Suivant la raison de votre élagage, nous pourrons trouver ensemble la meilleure solution adaptée à vos besoins, tout en respectant et en assurant un avenir à long terme à votre arbre.